Bien assurer son animal pour le protéger

Lorsque nous possédons des animaux de compagnie, telle que chiens, chats, et bien d’autres encore, on sait pertinemment qu’au cours de leurs vies, il y aura des dépenses à prévoir, prévues ou imprévue.

Or, ces frais peuvent être conséquents, selon l’importance de l’intervention, et il est presque obligatoire de songer à assurer son animal préféré, afin de pouvoir faire face aux factures onéreuses. C’est pour ma part, une protection sécurisante tout au long de sa vie, ainsi qu’ une preuve d’amour supplémentaire.

L’assurance maladie animaux, selon le type de contrat que vous avez signé, intervient dans de nombreuses situations telles que:

  • Le suivi médical annuel, ainsi que les vaccins obligatoires, remboursés à la hauteur d’un certain plafond, selon les clauses de l’assurance animale.
  • Quand votre chien occasionne à l’extérieur, des dommages corporels, ou matériels.
  • Si il provoque durant une fugue, un accident de la circulation, en renversant une personne âgée ou un cycliste, sur la voie publique. Par contre, si la victime reconnait avoir fait peur à l’animal par exemple, là, c’est lui qui reste responsable et s’adresse à sa propre assurance multirisque. Mais c’est plutôt rare.
  • Même chose si votre toutou ou bien votre matou est hospitalisé chez le vétérinaire, et blesse sérieusement le personnel vétérinaire, seul le maître est responsable, par conséquent votre assurance animale prend en charge les frais médicaux occasionnés.

Les grands avantages de l’assurance pour animaux

Selon le type de contrat que vous aurez contracté auprès de votre assurance animaux, vous pouvez percevoir des indemnités, dans le cadre du vol reconnu de votre compagnon, des frais chirurgicaux lors d’une opération nécessaire, et même percevoir un capital en cas de décès de votre animal.

Pour vous faire rembourser une partie des frais engagés, chez le vétérinaire, il vous sera remis un formulaire spécifique, que vous transmettrez aussitôt à votre assurance animale, même démarche que pour la sécurité sociale, en ce qui nous concerne.

Il faut quand même savoir, que la plupart de ces assurances acceptent d’assurer vos compagnons, uniquement si ils sont âgés de moins de 10 ans. Les seules qui acceptent, proposent des contrats trop onéreux, et souvent, on ne peut donner suite. C’est dommage, car nos animaux peuvent justement être malades après cet âge buttoir, et rien n’est prévu pour eux, aux mêmes conditions, que celles prévues pour les plus jeunes.

Si vous possédez des « N.A.C« , il faut adhérer à une autre assurance spécifique, comme pour les chiens dits dangereux.