élever des perroquets

10 août 2018 par dans Eleveurs et élevages d'animaux, Oiseaux - 301 Lectures

L’élevage de perroquets : conditions, conseils et astuces

La prise en charge de tout animal est un procédé dont il est nécessaire de trouver les combinaisons exactes pour bien faire. L’élevage de perroquet nous pousse à analyser tous les contours qui interviennent dans le but d’assurer une évolution à ces élevages. Afin d’aspirer à un élevage sans complication des perroquets, il est donc important de s’accoutumer avec leur style de vie, leur sexualité et surtout leur source.

Dès maintenant, ce qui est crucial de connaitre est que les perroquets sont des oiseaux qui sont grandement présentes dans les territoires chauds, qu’il s’agisse du Brésil, en Afrique ou en Amazonie. Étant alors des oiseaux tropicaux, ils ne font parfois pas long feu dans les zones plus froide, voir horriblement glacées.

L’élevage des perroquets, un aspect délicat

L’entretien d’un perroquet, quel que soit sa race, ne se réalisera pas dans la soudaineté ou dans l’ignorance. Ayez en tête qu’un perroquet, lorsqu’ il est soigneusement entretenu, peut vivre aussi longtemps qu’un homme. L’ensemble des perroquets dont nous disposons, doivent être éduqués afin de les tenir éloignés de toute détresse, crise ou tout acte agressif. De plus, les perroquets, lorsqu’ ils sont en captivité, ont besoin de leurs propriétaires pour leur assurer une quelconque protection, des soins aussi bien alimentaires que sanitaires.

L’élevage à la main des des perroquets

Un aspect délicat à retenir dans l’élevage des perroquets est leur alimentation. Ainsi, la consommation est un échelon de l’évolution des perroquets qui contribue au maintien parfait de leur santé, de leur équilibre, bref de leur gaieté. Pour un perroquet domestique, le repas et la manière selon laquelle ce dernier est donné sont des facteurs importants. Généralement, tout aliment sain pour un être vivant devrait l’être aussi pour les perroquets, pourtant vous devez vous éloigner des repas trop acides ou trop sucrés. On leur donnera alors des fruits et des légumes bien rincés, et des graines.

Enfin, il faut préciser que le rapport entre perroquets et êtres vivants peut entraîner deux sortes précises de troubles : les allergies et la zoonose. Alors, respecter des règles d’hygiène strictes est impérieux.

Perroquets d’élevage : Ara

Le monde des oiseaux et celui des perroquets ara, en particulier, fait part de plusieurs espèces et de genres variés. Dans le cas défini des aras, nous avons une large variété d’individus qui varient, très souvent, par leur forme ou simplement par le coloris de leur plumage. Dans les lignes qui suivent, tout en dessinant leur représentation globale, nous nous pencherons sur les nombreux types d’aras.

Pour commencer, les perroquets aras sont des oiseaux originaires du centre et du côté méridional de l’Amérique, dans les territoires immensément tropicaaux. L’apprivoisement de ces oiseaux n’est pas né d’hier, puisqu’ il battait son plein déjà en début de 20e siècle. En plus de cela, la famille des aras comprend 17 espèces distribuées en 4 genres particuliers. Les aras, généralement, sont marqués par des ailes et des queues relativement longues. En plus posséder des têtes volumineuses, les aras ont des becs robustes, étant en mesure de casser les noix les plus coriaces. Selon les perroquets aras connus, nous pouvons faire allusion à l’ara militaire, l’ara rouge, l’ara bleu, l’ara de Buffon,…

En se penchant sur la coloration du plumage des perroquets aras, on dénote que les plumes sont globalement de couleurs bleues, avec le visage de couleur blanc dénué de plumes ; concernant le ventre, il tire sur du jaune. L’ara Hyacinth est considéré tel qu’étant l’un des plus, sinon le plus énorme des perroquets ara : 1550 grammes pour 36 cm de long. Selon les études, les petits aras sont plutôt de couleur verte, alors que les plus volumineux extériorisent des plumes immensément colorées. Le temps d’existence des aras est évalué entre 35 et 55 ans.

Enfin, suivant le fait que les aras sont des animaux qui ont besoin d’un apport considérable en aliments énergétiques, leur consommation devra être riche en calories et en substances huileuses. De l’eau fraîche potable chaque jour sera une bonne comme boisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *