17 juillet 2020 par dans Assurances, mutuelles et courtiers - 405 Lectures

L’intérêt de souscrire à une assurance pour chien

Si vous aimez plus que tout votre animal de compagnie, vous devez être soucieux du moindre changement de comportement et ne devez sans doute pas hésiter à vous rendre chez le vétérinaire quand une anomalie apparaît. De la même façon, vous devriez appréhender tous les types de dépenses que vous pourriez engager pour prendre soin de votre boule de poil. Pour ce faire, il vous incombe de vous renseigner sur l’assurance chien et toutes ses spécificités.

L’importance de la mutuelle pour chien

Vous considérez votre compagnon à 4 pattes comme un membre à part entière de votre famille ? Il mérite d’être choyé comme il se doit ! Si vous être l’heureux ou l’heureuse propriétaire d’un animal depuis plusieurs années, vous n’êtes pas sans savoir que cette responsabilité implique certains frais inhérents au bien-être de l’animal. En souscrivant à une mutuelle chien, vous allez bénéficier d’une couverture pour les frais de santé les plus fréquents.

Les principaux frais couverts

Ce sont tout d’abord ceux que vous devez régler à la suite d’un accident ou d’une maladie à l’image d’une hospitalisation, d’une intervention chirurgicale ou des médicaments prescrits par un vétérinaire. Il s’agit également des bilans annuels de prévention, qui concernent le plus souvent un animal âgé, ainsi que des vermifuges et traitements préventifs qui maximisent eux aussi la bonne santé de votre fidèle compagnon. De plus, elle est susceptible de couvrir des dommages corporels, matériels et immatériels.

Les frais non couverts par la mutuelle

Pour autant, l’assurance dédiée aux canidés ne permet pas de rembourser toutes les dépenses relatives à la santé de votre animal. Généralement, il n’y a pas de prise en charge des soins inhérents aux maladies congénitales et héréditaires et la potentielle invalidité pouvant être provoquée par ces pathologies. Parmi les autres frais non couverts, on distingue fort logiquement ceux qui sont occasionnés par un problème ayant eu lieu à une date antérieure à celle de la souscription du contrat et les maladies associées, ainsi que les effets d’une maltraitance du maître ou de ses proches sur l’animal.

Estimation des frais annuels de santé d’un chien

Quand on accueille un animal de cette nature, on ne peut s’affranchir des frais de nourriture et de certains équipements (laisse, cage de transport, etc.). Cela étant, ils ne représentent pas les dépenses les plus grandes, contrairement aux soins vétérinaires. D’après les estimations actuelles, les frais vétérinaires d’un chien reviennent en moyenne à 500 euros chaque année. C’est la fourchette basse, les dépenses peuvent en effet doubler, tripler ou même quintupler selon le profil de l’animal (âge, vulnérabilité, antécédent, etc.). Si cela paraît exorbitant pour une personne qui n’a jamais eu à s’occuper sur la durée d’un animal de compagnie, cela s’explique aisément par le coût de différents soins. Le prix d’un vaccin varie par exemple de 50 à 110 euros dans des cabinets de l’hexagone, des dépenses sommes toutes similaires quand il s’agit de réaliser une échographie. Pour une consultation conventionnelle, vous devez vous acquitter d’une quarantaine d’euros. Et dans le cas d’une stérilisation ou d’une chirurgie, les frais s’élèvent souvent à plus de 150 euros.