préservation de l santé du chat

17 mai 2022 par dans Chats, chatons et félins - 7000 Lectures

3 conseils pour préserver la santé de votre chat

Les vétérinaires estiment l’espérance de vie moyenne d’un chat à 10 ans. Toutefois, certains animaux peuvent atteindre l’âge de 15 ans ou plus … Alors pour garder votre compagnon en bonne santé tout au long de sa vie, vous devrez respecter quelques règles élémentaires.

L’examiner attentivement de façon régulière vous permettra notamment de détecter des signes précurseurs de maladies. Pour vous aider, découvrez 3 conseils pour prendre soin de votre chat et lui assurer une bonne santé.

Protégez-le contre les maladies et parasites

Les vaccins pour le chat

Votre chat ne sort jamais de votre appartement ? Contrairement aux idées reçues, cela ne réduit pas le risque de développer une maladie, qui peut souvent être mortelle pour votre animal. Vous pouvez en effet le contaminer avec vos chaussures ou vos vêtements … Alors même si la vaccination n’est pas obligatoire, elle reste fortement recommandée pour les maladies suivantes :

  • Le coryza (ou « rhume du chat »)
  • La leucose
  • Le typhus
  • La chlamydiose
  • La rage

Vous pouvez faire les premières vaccinations une fois que votre chat atteint l’âge de 2 mois (soit 7 à 8 semaines). Un mois après cette primo-vaccination, vous devrez faire le premier rappel. Puis les autres rappels se feront généralement de façon annuelle. Dans tous les cas, votre vétérinaire sera là pour vous conseiller et mettre en place un protocole adapté à la santé de votre animal.

Lutter contre les parasites

Pour protéger votre chat des parasites, il est indispensable de le traiter régulièrement (vermifuge). Plus précisément : tous les mois de ses 4 semaines à ses 6 mois, puis deux fois par an minimum. Les parasites sont porteurs de maladies qui peuvent infecter votre chat et nuire à sa bonne santé. Alors n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire, il vous conseillera là encore les produits antiparasitaires internes et externes les plus adaptés pour votre compagnon.

Optez pour une alimentation saine et adaptée au chat

Dernier conseil pour prendre soin de votre chat : lui donner une alimentation saine et adaptée à son métabolisme (âge, race, activité physique). Elle lui permettra notamment de préserver son système digestif, tout en renforçant ses défenses naturelles.

Mais attention, contrairement à ce que l’on pense, une bonne alimentation n’est pas toujours un paramètre évident à gérer. Il convient effectivement de choisir des aliments adaptés aux besoins de votre animal, et de les faire évoluer en fonction de son âge.

A lire aussi :   Comment soigner les croûtes sous le menton de mon chat

Il faut savoir que le chat est initialement un grand carnivore, mais que son alimentation ne doit pas être composée uniquement de viande ou de poisson. L’alimentation idéale doit être variée et équilibrée, elle doit contenir :

  • Des protéines pour aider à la construction de son organisme (squelette, muscles)
  • Des graisses qui sont une véritable source d’énergie
  • Des vitamines et minéraux qui interviennent dans de nombreuses fonctions métaboliques

Mais à l’inverse, certains aliments doivent être totalement exclus car ils peuvent être nocifs pour votre chat … Les pommes de terre, choux ou navets sont des légumes qui contiennent un cristal ionique pouvant endommager l’appareil urinaire de votre minou. Quant à l’avocat, la persine qu’il contient peut également endommager son cœur et ses poumons, voire entraîner une inflammation du pancréas.

Et le comble des aliments toxique : le chocolat ! Ce dernier contient de la théobromine, un composé que le chat est incapable d’éliminer. Alors si par mégarde il vient à en manger, c’est tout son système nerveux et son cœur qui sont en danger … à forte dose, le chocolat peut même entraîner la mort.

Alors surveillez minutieusement l’alimentation de votre compagnon à quatre pattes, c’est ainsi que vous préserverez au mieux la santé de votre chat !

Préservez sa santé avec une assurance pour les chats

Comme nos mutuelles santé classiques, les chats aussi ont droit à leur assurance. Communément appelée « assurance chat », y souscrire vous permet d’être remboursé des frais engendrés pour préserver la santé de votre animal.

Les soins vétérinaires, parfois imprévus, peuvent rapidement s’accumuler … et le montant de la facture peut lui aussi rapidement s’envoler. L’assurance santé pour chat est là pour vous aider à gérer votre budget en économisant sur vos frais vétérinaires : consultation, médicaments, examens, intervention chirurgicale.

Bonus : soigner votre chat naturellement

Approcher les sujets relatifs à la santé d’un animal peut être une tâche ardue face à la multitude d’informations disponibles. Notre focalisation portera sur le traitement naturel du chat. Leurs organismes réceptifs s’accommodent généralement bien aux approches naturelles.

Votre félin a une forte propension à développer des affections variées, notamment les troubles digestifs, les infections urinaires, les troubles du comportement et le surpoids. Dans cette perspective, le rôle capital de l’alimentation ne doit pas être sous-estimé. Une diète riche en protéines de haute qualité, pauvre en glucides, évitant les sous produits de viande peut grandement bénéficier à votre compagnon. L’homéopathie est quant à elle, un excellent complément à une nutrition adéquate.

A lire aussi :   Prendre soin de son chat : les règles à suivre

Arnica montana, par exemple, est une solution homéopathique couramment recommandée pour les traumatismes physiques. Ensuite, le recours essentiel aux huiles est une mesure naturelle efficace. L’huile de saumon, utilisée comme complément alimentaire, favorise le pelage sain et la santé cardiovasculaire. Une goutte d’huile essentielle de lavande peut aussi aider à harmoniser l’ambiance pour un chat stressé.

La phytothérapie, exploitant les bienfaits de plantes comme l’échinacée ou le thym, représente une panoplie d’alternatives naturelles opposées à un recours systématique aux médicaments vétérinaires. Le traitement naturel n’exclut pas, bien entendu, une consultation vétérinaire en cas de maladie grave. Mais pour les troubles de moindre importance, cette solution alternative est un choix à ne pas négliger. Il est alors possible de soigner son chat à moindre coût

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *