protéger son chien contre les parasites

25 juillet 2016 par dans Soins d’hygiène, santé et beauté - 831 Lectures

Antiparasitaire : Comment choisir le bon produit contre les puces et les tiques ?

Avec l’été, les risques de tiques augmentent, mais les chats qui sortent doivent être protégés toute l’année contre les parasites. Or les chats sont très sensibles à certains actifs. C’est la raison pour laquelle ils doivent être traités avec des produits différents de ceux dédiés aux chiens.

Voici les trois options antiparasitaire qui s »offrent à vous :

Le grand classique : la pipette Frontline contre les puces et les tiques.

C’est une solution antiparasitaire efficace qui a fait ses preuves. Avec une pipette par mois, votre chat est bien protégé contre les puces et les tiques. Mais le Frontline n’est pas un produit anodin. Il contient du finopril, aussi utilisé (à beaucoup plus grosse dose) dans un insecticide agricole, le Regent, accusé de tuer les abeilles.

De plus, le finopril n’est pas digéré par le chat. La pipette doit donc être appliquée à un endroit où le chat ne peut pas se lécher, typiquement à la base du cou. Mais que se passe-t-il quand vous avez plusieurs chats ? Le risque qu’ils se lèchent et s’intoxiquent mutuellement est réel, chaque année quelques animaux ont des problèmes sérieux à cause de cela. De plus, ce produit est assez cher.

Fiprospot, l’antiparasitaire générique

Il existe, comme pour les médicaments, une alternative « générique », le Fiprospot, qui a l’avantage de coûter deux fois moins cher. Par contre, comme son nom l’indique bien, c’est aussi un insecticide à base de finopril, donc avec les mêmes risques.

La solution bio, réellement sans danger ?

Une alternative est proposée, d’un produit naturel, « Eco spot » à base de géraniol. Il a donc le gros avantage de ne pas être dangereux pour les abeilles. Par contre, il est aussi toxique pour le chat, dont le foie n’a pas la capacité d’assimiler la substance. Les mêmes précautions doivent donc être prises pour l’utilisation par le chat.

Vous pouvez trouver ces trois produits sur des sites d’accessoires et produits pour animaux.

Comment choisir un antiparasitaire ?

Si votre chat sort, il est impératif de le protéger. Vous choisirez le produit en fonction de vos contraintes budgétaires et de votre sensibilité écologique. Rappelons que la tique est le vecteur d’une maladie très dangereuse pour l’homme, la maladie de Lyme, qu’elle peut infester le chat qui transmettra ensuite la maladie, lui-même, en tant que vecteur sain.

De plus, dans la très grande majorité des cas, tout se passe bien. Si vous avez un seul chat, les risques d’intoxication sont quasiment nuls. Si vous en avez plusieurs, des précautions simples comme le fait de les traiter en décalé vont diminuer très fortement les risques.

Par contre, si votre chat vit en intérieur, la question de la nécessité d’un traitement antiparasitaire se pose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *