animaux de compagnie

8 juillet 2021 par dans Bien être, sport et loisir animal - 392 Lectures

Jardin et animaux de compagnie font-ils bon ménage ?

Lorsque l’on adopte un animal de compagnie, il faut se préparer à l’accueillir comme il se doit. Préparez l’endroit où il va dormir, sa gamelle, sa nourriture, mais également son terrain de jeux pour qu’il puisse se dépenser.

Généralement, le jardin est le lieu favorable pour être reconverti en terrain de jeux de nos animaux de compagnie. Toutefois, est-ce que le jardin est-il réellement un endroit adapté pour nos compagnons ? En effet, il arrive souvent que nos jardins ne soient pas aménagés correctement pour permettre à nos compagnons sur pattes de s’amuser pleinement.

Des zones éventuellement dangereuses, des plantes toxiques pour les animaux ou bien une clôture pas assez sûre, les dangers guettent votre compagnon de tous les côtés si vous n’êtes pas préparé. Il est donc important de faire quelques aménagements pour garantir leur sécurité et leur épanouissement dans nos foyers.

Vous pouvez de ce pas commencer vos travaux d’aménagement pour que votre jardin soit prêt à temps pour accueillir votre animal de compagnie. Pour vous aider dans vos travaux, nous avons préparé pour vous ce guide qui va lister toutes les choses que vous devez revoir chez vous.

Supprimez tous les dangers potentiels

Nos jardins sont généralement aménagés de telle sorte que les humains s’y sentent bien. En effet, très peu de maisons sont pensées pour être idéales à l’épanouissement d’un animal de compagnie. C’est donc à vous d’entreprendre les changements dans votre jardin pour que votre compagnon ne se blesse pas ou pire.

Pour cela, vous pouvez commencer par retirer toutes les plantes qui sont toxiques pour les animaux. Celles-ci et d’autres végétaux contiennent des substances nocives pour les animaux qui peuvent mener à un empoisonnement grave et même mortel chez nos compagnons.

Voici alors une liste de quelques plantes toxiques pour les animaux de compagnie :

  • Le muguet

Le muguet contient des glycosides cardiotoniques causant un dysfonctionnement de la contraction du muscle cardiaque. En ingérant un bout de cette plante, l’animal risque le vomissement, la diarrhée hémorragique, la diminution et le dysfonctionnement du rythme cardiaque ou encore des convulsions.

Pour un animal de petite taille tel qu’un lapin ou un hamster, ingurgiter une petite partie peut engendrer des troubles graves. Une consommation en grande quantité requiert une prise en charge médicale d’urgence.

  • Les tulipes

Moins agressives, les tulipes peuvent néanmoins causer chez les chiens et les chats des réactions muqueuses comme une hypersalivation, des nausées, des vomissements et de la diarrhée. Ces réactions peuvent provoquer une déshydratation ou des complications plus sérieuses. Une ingurgitation en grande quantité peut engendrer des troubles cardiaques et respiratoires.

  • La jonquille

La jonquille contient de la lycorine qui déclenche des réactions similaires à celles des tulipes.

Après avoir vérifié que vos plantes sont sans risques pour votre compagnon, il est maintenant temps de retirer tous les objets, outils de jardinage et autres bricoles qui traînent dans votre jardin. Ces derniers pourraient le blesser ou pire, donc faites attention. En effet, en laissant traîner vos équipements de jardinage comme la débroussailleuse électrique, vous prenez également le risque de l’abîmer. Si cela se produit, vous pouvez consulter cet article pour la remplacer. Débarrassez-vous également des déchets qui trainent, car votre animal de compagnie pourrait s’empoisonner avec.

Jardin

Installez une clôture

Une clôture peut paraître anodine et pourtant elle peut s’avérer être d’une grande utilité. La clôture permet en effet de sécuriser votre jardin contre tout danger extérieur, sans pour autant modifier complètement son allure. Une clôture appropriée doit respecter ces critères :

  • Une hauteur suffisamment haute et une profondeur adéquate pour empêcher toute tentative de fugue.
  • Une bonne solidité pour empêcher votre animal et ceux de l’extérieur de la casser.

Utilisez des répulsifs

Les répulsifs vont vous permettre de garder votre compagnon sur pattes loin de certaines zones de votre jardin. Si vous souhaitez garder quelques plantes nocives, des répulsifs naturels comme le marc de café, les écorces d’agrume ou l’essence de citronnelle devraient suffire pour le tenir à l’écart.

Rendez votre jardin accueillant pour l’animal

Un jardin accueillant peut être très bénéfique pour le comportement de votre animal. Assurez-vous donc que le jardin est visuellement accueillant pour lui et mettez en place quelques aménagements pratiques comme un point d’eau ou un passage.

Faites également en sorte d’avoir une bonne continuité entre votre maison et votre jardin. De cette manière, votre animal pourra avoir facilement accès aux deux endroits et il se sentira plus épanoui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *