race maine coon

6 février 2020 par dans Chats, chatons et félins - 998 Lectures

Maine Coon : pourquoi est-il la race préférée des français ?

Surnommé le «doux géant », le Maine Coon est une race de chat au physique hors-du-commun. Zoom sur ce chat exceptionnel, numéro un dans le cœur des Français. Découvrez ce chat au physique hors du commun

Les origines du Maine Coon

Le Maine Coon est l’un des plus grands chats domestiques du monde. Tout droit venu des États-Unis, il est aussi la plus ancienne race de chat nord-américaine. Selon la légende, il serait issu du croisement entre un raton-laveur et un chat. C’est de cette petite histoire imaginaire qu’est née l’appellation « Maine Coon », « coon » signifiant familièrement « raton-laveur » en anglais.

Même si plusieurs théories sur l’origine de cette race existent, le Maine Coon proviendrait plus probablement de croisements entre chats sauvages de l’état du Maine en Nouvelle-Angleterre (au nord des États-Unis) et de chats domestiques Angoras au 18ème siècle.

Les caractéristiques physiques de cette race

Le Maine Coon est un très grand chat, pouvant mesurer plus d’1 mètre de long. Sa taille et son poids pouvant atteindre facilement les 10 kg sont les principales caractéristiques de cette race de chat géant. Ce félin aux proportions hors-du-commun est aussi caractérisé par sa fourrure à poils mi-longs, sa queue touffue, ses oreilles à plumets et son museau carré. Le « Black smoke » et le « roux » sont les robes les plus recherchées.

Le caractère de ce félin

Même si le caractère de chaque chat est propre à l’individu et à son histoire, le Maine Coon se révèle être un chat particulièrement sociable et doux. Grand chasseur de part ses origines de chat forestier, il aime aussi se prélasser et se faire longuement câliner. C’est un chat facile à vivre, avec de grandes capacités d’adaptation et qui n’est généralement pas farouche avec les étrangers. Fidèle et pacifique, le Maine Coon a aussi besoin d’être stimulé quotidiennement pour dépenser son énergie. C’est aussi un chat attentif aux grandes capacités cognitives.

maine coon

Cohabiter avec un Maine Coon

Comme tous les chats, le Maine Coon peut tout à fait cohabiter avec des congénères ou d’autres animaux, comme des chiens, s’il y a été correctement habitué. La mise en contact avec un nouvel habitant, qu’il soit chien, chat ou autre, doit se faire en douceur et de façon progressive. Il n’y a toutefois rien qui empêche le Maine Coon de cohabiter sereinement avec d’autres animaux.

Avec les enfants, le Maine Coon est un amour de chat mais il faudra toutefois se montrer prudent avec les tout petits. Les contacts doivent donc toujours être supervisés et progressifs, pour apprendre à l’enfant à approcher le chat en douceur et à ne pas le forcer à quoi que ce soit. Une fois cette étape passée, le Maine Coon sera assurément un compagnon rêvé pour un enfant.  

Des besoins particuliers

Vivre avec un Maine Coon demande des attentions particulières qu’il faut pouvoir être sûr d’assumer avant de sauter le pas de l’adoption.

Le Maine Coon n’est pas un chat comme les autres et les accessoires standards ne sont pas adaptés à sa taille. Pour vivre avec ce doux géant, il faudra donc investir non seulement dans une grande litière mais aussi dans un arbre à chat pour maine coon, c’est-à-dire un arbre à chat taille XXL et solide et stable, spécialement conçu pour les chats au gros gabarit.

Cette grosse boule de poils requiert également un entretien régulier de son pelage afin d’éviter les nœuds et la formation de boules de poils. Le sous-poil du Maine Coon est particulièrement fin et soyeux et s’emmêle donc facilement. Pour éviter de devoir aller chez le toiletteur, il suffit de brosser régulièrement la fourrure de son félin à l’aide d’une brosse spéciale poils longs. Ces séances de brossage permettent aussi de partager des moments de tendresse et complicité avec son chat et ainsi de renforcer les liens.

Enfin, il faut savoir que l’espérance de vie du Maine Coon est de 10 à 15 ans. Ce chat est sujet à certaines maladies héréditaires liées à la consanguinité et qu’il faut donc surveiller :

  • l’atrophie musculaire spinale qui apparaît chez les chatons Maine Coon à l’âge de 15 semaines environ.
  • La cardiomyopathie hypertrophique féline qui peut provoquer à terme une insuffisance cardiaque.

Mises à part ces maladies typiques du Maine Coon, il est nécessaire de lui assurer des bilans vétérinaires réguliers pour surveiller son bon état de santé, comme pour tous les chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *