19 mars 2021 par dans Chevaux et poneys - 134 Lectures

Pourquoi les chevaux nous fascinent ?

Le cheval fascine depuis la nuit des temps. Il a en effet accompagné les princes, les chevaliers, les voyageurs en quête de liberté ou encore les cow-boys. À la fois fragile, puissant, majestueux et sensible, cet animal fascine encore aujourd’hui, et ce, pour de nombreuses raisons.

Le cheval et l’homme, une fascination qui dure depuis la préhistoire

Déjà à la préhistoire, le cheval faisait partie des animaux les plus représentés parmi les premiers dessins découverts dans les grottes. Cela témoigne d’une fascination qui ne date pas d’hier. Cet intérêt pour les chevaux est notamment dû à sa musculature et sa carrure imposante.

Utilisé auparavant dans les activités agricoles comme moyen de traction en raison de sa force, le cheval est très vite abandonné au profit du bœuf qui présentait des caractéristiques similaires. Le cheval est alors réservé pour un rôle d’animal utilitaire pour l’armée. Pendant très longtemps, apprendre à monter à cheval faisait même partie de l’éducation des enfants. L’équitation était alors perçue à l’époque comme une activité sportive à part entière, qui était censée préparer la jeunesse pour les conquêtes et les batailles futures.

Les débuts des années 70 furent l’époque d’une petite révolution qui vit cette activité se transformer progressivement en loisir. Un changement qui a ouvert la voie à d’autres fonctions du cheval telles que nous les connaissons aujourd’hui. Le cheval passa alors d’animal utilisé sur les champs de bataille et dans les activités sportives, en un compagnon de loisir et de prestige. Il existe même aujourd’hui tout un univers consacré au cheval, où accessoires et objets de décoration sont à l’effigie de cet animal. Si vous avez une vraie passion pour le cheval, visitez monde-du-cheval.com pour découvrir de nombreuses décorations et des bijoux consacrés à cet animal.

les chevaux, des animaux qui fascinent

Le cheval à travers les époques

Le cheval a été utile pour l’Homme pendant longtemps. Durant la préhistoire le cheval servait notamment à nourrir l’Homme. La viande du cheval était en effet très appréciée par certains peuples pour sa faible teneur en lipides et sa composition en acides gras insaturés. Pour ces peuples, la viande chevaline jouait un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Manger le cœur du cheval était même un symbole de virilité et un passage à l’âge adulte dans certaines civilisations.

Nous pouvons également revenir sur sa fonction de portage. Le cheval était en effet utilisé pour le transport des marchandises, des personnes ou pour la livraison des courriers. Il était aussi utilisé pour transporter les armes pendant les guerres.

Le cheval a également une fonction biomécanique. Ce magnifique quadrupède produit des mouvements extraordinaires qui ont des répercussions sur les personnes qui les montent. Le pas du cheval entraîne en effet un mouvement balancier au niveau du bassin du cavalier encore appelé mouvement « hélicoïdal ». Cette action sollicite chez l’homme environ 300 muscles, raison pour laquelle cet animal est particulièrement recommandé pour les activités de rééducation. Aussi, grâce aux liens étroits qu’il entretient avec son maître, le cheval peut développer une sorte de communication qui lui permet de nous comprendre et vice-versa. Cet animal a de grandes aptitudes pour comprendre le langage corporel et les codes qu’on lui enseigne.

Souvent utilisé en littérature, au cinéma et dans d’autres arts, le cheval a également une fonction mythique. En témoignent les nombreuses créatures inspirées de cet animal comme la licorne, le centaure, ou encore Pégase. Cela ne fait aucun doute, le cheval fait rêver, et ce, depuis des générations. Le cheval représente en effet un objet d’admiration, un signe de beauté, de puissance et de valorisation aussi bien auprès des adultes que des enfants. Il est d’ailleurs encore vénéré dans certaines civilisations.

L’équitation éthologique, un art plus doux et plus juste de travailler avec son cheval

Pour établir une vraie relation de travail avec son cheval, il est important de connaître son animal, sa nature, mais également ses besoins. Tel est l’objectif de l’équitation éthologique.

L’éthologie, une discipline scientifique

L’éthologie est l’étude du comportement de diverses espèces animales dans leur milieu naturel. Cette discipline fut par la suite appliquée aux équidés, ce qui a permis de meilleures relations mutuelles et une amélioration des approches avec le cheval. L’éthologie équine consiste donc à mettre en place un lien, une méthode d’éducation ou un système de communication avec son cheval, basée sur son comportement en société.

Cette technique douce et harmonieuse permet de comprendre le comportement et le bien-être du cheval afin de lui apporter les solutions adéquates aux différents problèmes que ce dernier peut rencontrer. Le but étant de permettre à l’homme de communiquer efficacement avec son cheval.

équitation éthologique

L’équitation éthologique, de quoi s’agit-il ?

L’équitation éthologique ou équitation comportementale est une discipline qui s’inspire directement de l’éthologie équine. Il s’agit d’une technique de dressage équestre basée sur une interaction entre le cavalier ou la cavalière, et le cheval. Cette méthode prend en compte le bien-être et les particularités psychologiques de l’animal. L’équitation éthologique amène donc l’homme à comprendre son animal jusque dans les moindres détails. Comprendre son animal, c’est prendre en compte ses besoins en ce qui concerne sa santé, sa nourriture ou encore son environnement.

Autrefois réservée à l’univers équestre, l’équitation éthologique peut être enseignée à tout public, qu’il s’agisse d’un propriétaire, d’un cavalier ou encore d’un simple curieux de la discipline. Cette méthode d’apprentissage concerne également tous les types d’équidés. On peut ainsi utiliser la méthode de l’équitation éthologique aussi bien sur les chevaux de sport, les chevaux de trait, mais aussi sur le shetland.

Avec la passion qu’ont de nombreuses personnes pour les courses hippiques, il paraît évident que la fascination pour le cheval a encore de beaux jours devant elle. Toutefois, il est important de garder à l’esprit qu’il s’agit d’un animal sensible qui doit être traité avec bienveillance. Raison pour laquelle les rapports entre l’homme et cet animal doivent aussi tendre vers son bien-être et plus uniquement sur les besoins des hommes. Les chevaux sont ainsi des animaux qui fascinent depuis toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *