13 août 2022 par dans Vétérinaires et cliniques - 188 Lectures

Quelles sont les utilisations du cannabis en médecine vétérinaire?

Le cannabis s’avère également être une aide importante dans le traitement de nombreux maux et maladies en médecine vétérinaire. Son utilisation s’étend également au contrôle de la douleur.

 

De plus, il est 100% légal d’acheter hash CBD et autres produits CBD en France et en Europe chez les détaillants en ligne et physiques.

 

Le cannabis (cannabis sativa et ses variétés) gagne une place privilégiée en médecine vétérinaire pour traiter diverses maladies, mais il s’avère également utile pour résoudre les problèmes de comportement de nos amis à quatre pattes.

 

Du chien au chat, en passant par le cheval et avec un horizon ouvert aux autres animaux, cette humble plante connue depuis des siècles pour ses vertus thérapeutiques ne manque pas d’étonner et d’obtenir des effets de plus en plus importants.

 

Le cannabis CBD pour les animaux

Depuis combien de temps le cannabis est-il utilisé en médecine vétérinaire?

 

Lorsque nous parlons de cannabis dans le domaine médical, nous nous référons au cannabis sativa et à ses variétés. La fleur de cette plante a des excroissances qui produisent une résine qui contient les métabolites de la plante (phytocomplexe).

 

Ce sont des phytocannabinoïdes, des terpènes et des flavonoïdes qui lui confèrent des propriétés pharmacologiques. Parmi ces molécules, les plus connues sont le THC (tétrahydrocannabinol), qui possède des propriétés psychoactives, et le CBD (cannabidiol) qui n’a pas d’activité psychoactive, mais conserve, comme le THC, des propriétés antalgiques pharmacologiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires, analgésiques et anticonvulsives.

 

Le corps humain est capable de produire des substances cannabinoïdes (endocannabinoïdes) qui se lient à ses propres récepteurs, distribués dans presque tous les organes et tissus (système endocannabinoïde). Les phytocannabinoïdes produits par la plante sont semblables aux molécules produites par le corps humain et potentiellement susceptibles de remplir les mêmes fonctions.

 

Pour cette raison, des études basées sur l’extraction de métabolites uniques du phytocomplexe de la plante sont menées en permanence pour évaluer leurs propriétés pharmacologiques. La preuve scientifique de la présence d’un « système endocannabinoïde » pareil à celui de l’homme chez les chiens et les chats a suscité ces dernières années un intérêt et une volonté croissants d’utiliser des préparations à base de phytocomplexes de cannabis sativa également en médecine vétérinaire.

 

Pour quelles maladies le cannabis est-il utilisé? Son utilisation est-elle limitée aux chats et aux chiens?

Les produits au CBD sont actuellement utilisés pour les pathologies douloureuses chroniques affectant le système musculo-squelettique. De plus, même après une chirurgie orthopédique, ces composés peuvent être utilisés à la fois pour contrôler la douleur et pour favoriser la cicatrisation osseuse. 

 

Par ailleurs, ils ont montré une efficacité dans les douleurs neuropathiques (conséquence d’une atteinte du système nerveux central ou périphérique) et dans les douleurs cancéreuses. Ils peuvent être utilisés dans les manifestations comportementales anxieuses, chez les sujets épileptiques, et au cours des pathologies inflammatoires.

 

Les sujets âgés et affaiblis peuvent bénéficier de l’utilisation de produits à base de CBD et du phytocomplexe de la plante, qui non seulement agissent comme analgésique, mais stimulent l’appétit et ont un effet calmant, régulant le rythme circadien. Ils sont également efficaces pour ralentir la dégénérescence neurologique, cérébrale et périphérique, et apportent une amélioration dans les formes séniles de kérato-conjonctivite sèche. Cet ensemble d’effets bénéfiques contribue à améliorer le bien-être général et la qualité de vie des personnes âgées.

 

Cannabis CBD chez le vétérinaire

Les propriétés antiinflammatoires se sont également révélées efficaces dans les cas de stomatite chronique chez les chats atteints de maladies infectieuses, permettant une réduction de la douleur, une amélioration de la muqueuse buccale, et donc la possibilité pour ces sujets de reprendre l’alimentation, améliorant leur état de santé. 

 

Il a été démontré que le CBD possède des propriétés anticonvulsivantes et peut être utilisé chez les personnes atteintes d’épilepsie idiopathique. Ces patients doivent prendre des médicaments à vie qui, avec le temps, ont des effets secondaires qui peuvent réduire la qualité de vie. Avec un suivi attentif, il est possible d’utiliser des produits à base de CBD pour créer un protocole thérapeutique spécifique qui conduit à une diminution de la dose minimale efficace du médicament antiépileptique, diminuant ainsi ses effets secondaires.

 

Chez les patients atteints de cancer, l’approche thérapeutique qui est souvent demandée par le propriétaire est celle visant à soulager la douleur et à permettre une qualité de vie digne pendant la progression de la maladie. 

 

Le cannabis sativa est capable d’agir sur les douleurs neuropathiques dues à la compression des tissus environnants que peuvent provoquer des masses en expansion et sur la modulation de la réponse inflammatoire déclenchée par les cellules cancéreuses. 

 

De plus, la plante agit en stimulant l’appétit et en aidant ces sujets à maintenir un bon niveau d’alimentation et de bien-être général qui aide également les propriétaires. 

 

L’usage du cannabis sativa n’est pas exclusif à la médecine vétérinaire qui s’occupe des animaux de compagnie (chiens et chats), mais il est également utilisé pour les équidés et son utilisation possible chez d’autres espèces animales ne peut pas être exclue.

 

Même l’OMS a reconnu les nombreux bienfaits du CBD.

 

Quelles sont les perspectives d’utilisation de cette plante dans un futur proche en médecine animale?

Lorsque nous parlons des bienfaits du cannabis thérapeutique en médecine vétérinaire, nous nous référons à des preuves scientifiques et à des preuves d’efficacité basées sur l’expérience d’utilisation.

 

L’effervescence croissante qui gravite autour de cette plante a favorisé des investigations appropriées sur les propriétés — encore largement méconnues — et des études scientifiques préliminaires accompagnées d’hypothèses d’application thérapeutique en médecine humaine.

 

En conclusion, le potentiel de l’humble petite plante connue depuis des siècles est encore en développement, mais les certitudes ne manquent pas. Et, le champ d’interventions de la magique « de la weed légale » ouvre de nouvelles frontières aux soins et au bien-être de nos amis à quatre pattes.