choisir sa selle pour chevaux

17 décembre 2021 par dans Guides et conseils d'achat de matériel - 1169 Lectures

5 critères à prendre en compte pour choisir sa selle pour chevaux

Le choix d’une selle adaptée est d’une grande importance en équitation. Elle est utile non seulement pour votre confort, mais aussi pour celui du cheval. En effet, étant donné qu’elle joue le rôle d’intermédiaire entre ce dernier et vous, une selle inadaptée peut être la cause de blessures au cheval. Ce qui peut entraîner des gênes dans sa locomotion. Il existe une multitude de selles sur le marché. Trouver celui qui convient le mieux n’est pas toujours une tâche facile. Pour effectuer un bon choix, découvrez à travers cet article quelques critères importants à prendre en compte.

La discipline

En matière d’équitation, il existe plusieurs disciplines et chacune possède ses particularités. Vous devez donc choisir une selle qui répond au mieux aux exigences de la vôtre. Généralement, en équitation classique, vous avez la possibilité de choisir une selle mixte. Elle permet de pratiquer presque toutes les disciplines assez facilement. Cependant, si vous voulez progresser davantage et vous spécialiser, il est conseillé d’opter pour une selle qui répond aux attentes de la discipline.

En dressage, la selle doit posséder une assise creuse et de longs quartiers. Ceci favorise l’assise du cavalier et la descente de jambe. En saut d’obstacles, il faut une selle obstacle sur mesure. Elle est plus courte qu’en dressage et présente un siège plus plat. Les quartiers quant à eux sont avancés et plus courts. Ceci garantit l’équilibre et la proximité avec le cheval. En cross, les quartiers sont plus avancés et la selle beaucoup plus plate. Ceci permet au cavalier de varier ses équilibres à l’abord des obstacles. Ces selles sont presque systématiquement monoquartier. Ainsi, ils offrent une réelle proximité entre le cheval et le cavalier.

Il existe plusieurs autres disciplines qui demandent des particularités spécifiques pour votre sécurité et celle du cheval. Il s’agit de :

  • L’amazone ;
  • Les pony-games ;
  • L’endurance.

Le matériau de fabrication de la selle

Le matériau de fabrication est aussi un critère à prendre en compte pour le choix de votre équipement. Il existe deux principaux types de matériaux utilisés pour la fabrication des selles de chevaux. Il s’agit du cuir et du synthétique. Ce sont en principe deux matériaux très différents. Cependant, les diverses innovations de ces dernières années ont permis de réduire l’écart entre eux. En matière d’avantage, le cuir est de meilleure qualité, robuste, esthétique. Mais le plus gros inconvénient est que les selles en cuir sont plutôt coûteuses. Les selles synthétiques quant à elles, ont un faible coût. Aussi, elles sont faciles d’entretien, s’adaptent facilement et sont esthétiques. Par ailleurs, le synthétique se décline aussi en plusieurs sous-matériaux.

selle pour chevaux

La taille de la selle

La taille du siège est un critère important, car elle impacte beaucoup l’équilibre de la selle sur le dos du cheval. À cet effet, le centre de la selle doit être bien disposé sur le centre de gravité du cheval. C’est cet état de choses qui garantit un équilibre parfait. Il est même dit qu’avec une selle parfaitement adaptée et un cavalier bien équilibré, une sangle ne sert plus à rien. Bien sûr, dans la pratique, c’est impossible. Toutefois, vous devez vous mettre en tête que si la selle n’est pas stable lorsqu’elle est posée sur le dos du cheval, elle n’est pas adaptée. La selle ne doit pas être trop longue pour ne pas appuyer sur les lombaires du cheval. Dans le même temps, elle ne doit pas être trop courte non plus, pour ne pas bloquer les mouvements du cheval dans ses déplacements.

Le dos du cheval

Chaque cheval possède un dos unique dont il faut tenir compte lors du choix de la selle. Généralement, certains chevaux ont un dos standard facile à sceller. Pour d’autres animaux par contre, il est plus difficile de trouver une selle adaptée. À cet effet, cette dernière doit être ergonomique et en mesure de reposer sur le dos du cheval sans exercer des contraintes sur :

  • Ses muscles ;
  • Ses os ;
  • Ses nerfs.

Lorsqu’une pression est exercée sur le cheval, les muscles de son dos se contractent localement. Ce phénomène altère le fonctionnement général du muscle, ce qui entraîne une hypertrophie ou une atrophie. Dans certains cas, le cheval anticipera la douleur. Et pour chercher à l’éviter, il ne voudra pas se laisser seller.

Le budget

Pour acheter n’importe quel accessoire, le budget est un critère qu’il ne faut pas négliger. C’est aussi le cas pour les selles de chevaux. À cet effet, avant même de vous lancer dans les recherches, prévoyez un portefeuille, car vous pouvez être vite dépaysé. En matière de prix, une selle synthétique coute généralement dans les alentours de 400 €, pour le plus bas prix. Il peut atteindre jusqu’à 1500 €. Mais tout dépend des modèles. Par contre, pour les selles en cuir qui sont plus onéreuses, les prix débutent autour de 700 € et peuvent aller au-delà de 6000 €.

Par ailleurs, si vous n’avez pas un grand budget, vous pouvez toujours opter pour les selles d’occasion. Mais vérifiez correctement qu’ils sont en bon état avant de vous en procurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.