renforçateur en éducation du chien

16 mai 2019 par dans Dressage, comportementalisme et éducation - 118 Lectures

Bien utiliser un renforçateur en éducation canine

Aucun maitre ne veut voire son chien adopté des attitudes farfelues. Quand même, ces comportements bizarres sont moins acceptés que la désobéissance. Sans doute car un chien indiscipliné est une source d’ennui pour son propriétaire. Cependant, se lamenter sur la maladresse d’un chien sans prendre aucune mesure adéquate est une attitude laxiste pour ne pas dire inepte.

Voilà pourquoi l’éducation d’un chien est mieux accompagnée avec quelques renforçateurs, de manière à aider le maître dans ses démarches et
récompenses.

Mais qu’est-ce qu’un renforçateur ou récompense ?

Comme son nom l’indique le renforçateur affermis le comportement positif d’un chien lors de son dressage, une récompense. Mais pour que cela soit efficace, faut-il encore savoir l’utiliser au moment opportun.

renforçateur valable pour la punition

Profiter de la faim du chien pour utiliser le renforçateur

Cette méthode est logique dans le fait qu’elle consiste à répondre aisément à toute attente d’un chien venant de son maitre. En effet, pour accompagner le maitre dans l’apprentissage d’un chien, il semble nécessaire pour lui d’adopter cette mesure vu qu’elle n’est pas compliquée.

C’est simple, il suffit juste de satisfaire un besoin le plus naturel de l’animal tel que le rassasier quand il a faim, car ce geste pourrait aboutir à un comportement positif venant du chien. Mais cela pourrait aussi consister à renforcer l’obéissance de l’animal grâce à l’octroi d’une friandise par exemple afin que cela se reproduise de manière systématique.

Le renforçateur valable pour la punition

Comme il s’agit d’un renforçateur, il n’est pas rare de voir que cette technique pourrait aussi donner ses fruits dans le cas d’une punition. La démarche à suivre se passe différemment, car le chien ici n’est plus récompensé mais réprimandé.

La pratique la plus utilisée est le retrait d’un aliment dans la gueule de l’animal. Mais veiller bien à vérifier que la sanction à infliger est proportionnelle à la commission de la faute, sinon le résultat pourrait être décevant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *