8 février 2022 par dans Cimetières et crématoriums - 446 Lectures

Comment accompagner efficacement son chien en fin de vie ?

Les chiens sont de merveilleux compagnons. La loyauté et l’attachement qu’ils expriment à l’endroit de leur maître sont sans failles. Cependant, tout comme les humains ils n’échappent pas aux effets délétères que le temps exerce sur leurs organes vitaux.

Malheureusement, nos chiens de compagnie ne sont pas éternels. Il faudra bien se résigner à les voir quitter nos vies un jour. En effet, au fil du temps, notre adorable animal de compagnie vieillit et est parfois accablé par des maladies dégénératives.

De toute évidence, la fin de vie se profile à l’horizon et il est important d’accompagner votre chien à affronter ce funeste dessein. Nous vous proposons un panorama des actions à mener pour réconforter votre animal durant ces derniers jours.

La nécessité de souscrire au préalable à une assurance décès

Les animaux de compagnie apportent dans une certaine mesure des avantages à l’homme sur le plan physique, psychologique et émotionnel. Les animaux de compagnie ont une durée de vie largement inférieure à celle de l’homme. Il faut donc s’attendre à assister à leur fin de vie. Toutefois, il est important de souscrire à une assurance pour animaux au préalable. Cette assurance doit offrir la garantie décès.

En effet, c’est une garantie optionnelle qui offre la possibilité d’obtenir des indemnités à la mort de l’animal. Ces indemnités serviront à couvrir les frais de décès et l’achat d’un nouvel animal de compagnie. Néanmoins, pour bénéficier de cette garantie, l’animal doit avoir au moins 7 ans et au plus 10 ans. En effet, l’obtention de la garantie exige que le décès soit prématuré et constaté par un vétérinaire.

Cependant, il est possible que votre animal ne bénéficie pas d’une garantie de décès pour certaines raisons. Il s’agit des décès dus à un mauvais traitement, une bagarre organisée ou encore en raison de la non-administration de vaccins obligatoires.

La prévention des conséquences du vieillissement

Assurer un entretien optimal de son animal de compagnie en fonction des différentes étapes de sa vie exige un minimum d’attention. Cela permet de répondre à ses besoins et ainsi de l’aider à bien vieillir. Il faudra au premier abord éloigner de son chien tout objet susceptible de le blesser. Il est aussi capital de mettre hors de sa portée tout produit capable de nuire à sa santé. Ensuite, le maître de l’animal doit bien gérer son alimentation pour éviter des maladies causées par l’excès ou les carences nutritionnelles.

Par ailleurs, il faut éviter d’imposer à son chien des efforts physiques importants susceptibles d’endommager ses muscles. Pour éviter le vieillissement rapide de son chien, pensez à l’entretenir (entretien du pelage et des yeux, dents et griffes) et à l’amener régulièrement en visite chez le vétérinaire.

Adaptation des comportements aux conditions physiques du chien

Durant sa période de vieillissement, le maître de l’animal doit adapter ses comportements. Vous devez cultiver la patience et faire preuve de tolérance envers votre chien d’autant plus que ses réflexes ne sont plus aussi vifs que par le passé.

Jouer avec votre chien est le moyen idéal pour lui permettre d’être épanoui. Il est important de continuer à passer ces moments privilégiés avec l’animal de compagnie. Lorsqu’arrive enfin le moment tant redouté, certaines démarches doivent être entreprises selon que vous souhaitiez procéder à la crémation ou faire appel à un service d’équarrissage.

Articles du même sujet ou similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.