4 janvier 2023 par dans Chiens et chiots - 161 Lectures

Comment élever un chiot ?

Les chiots sont plus qu’adorables, mais soyons honnêtes : élever un chiot comporte de nombreux défis. Si vous n’avez jamais eu de chiot auparavant, la tâche qui vous attend peut sembler décourageante, et une fois que ces grands yeux de chiot ont conquis votre cœur, vous ne pouvez plus revenir en arrière.

Voici quelques conseils utiles pour traverser la phase de développement du chiot et faire en sorte que votre nouveau bébé à quatre pattes devienne un chien heureux, en bonne santé et bien adapté.

Élever un chiot : choses à considérer

Les chiots sont des petites boules d’énergie qui sont souvent très curieux de ce qui les entoure. La vie avec un chiot n’est pas très différente de celle d’un enfant en bas âge. Il vous faudra beaucoup de patience pour veiller sur votre chiot, l’empêcher de faire des bêtises, lui apprendre à se comporter correctement et lui faire découvrir le monde en toute sécurité.

La bonne nouvelle, c’est que les chiots dorment beaucoup, même s’ils ne dorment pas toujours toute la nuit. Votre chiot peut réveiller la maisonnée en gémissant et en aboyant pour exprimer son mécontentement d’être laissé seul. Les chiots sont également poussés à mâcher beaucoup lorsque leurs dents adultes apparaissent, et vous verrez peut-être la version canine d’un anneau de dentition sur le tapis du salon, le canapé, votre paire de chaussures préférée et même votre main. Si vous vous sentez frustré par votre nouvel animal, il est important de se rappeler que la tâche d’élever un chiot est temporaire. Il aura grandi avant son premier anniversaire et laissera derrière lui la plupart de ses tendances de chiot lorsqu’il atteindra l’âge adulte.

Si vous venez d’avoir un chiot ou si vous vous apprêtez à aller chercher votre petit bout de chou, vous devez vous préparer à cette nouvelle responsabilité qu’est une autre vie. Cela signifie qu’il faut prendre le temps de s’occuper de ses besoins malgré votre emploi du temps chargé. Par conséquent, si vous envisagez d’acquérir un chiot, il est préférable de le faire lorsque vous pouvez vous absenter de votre travail ou travailler à domicile pour passer du temps avec lui. Cela vous permettra de le laisser sortir fréquemment pour faire ses besoins et de surveiller les comportements qu’il pourrait essayer d’adopter en votre absence.

Si vous avez du mal à éduquer votre chiot, il est possible de faire appel à un comportementaliste canin à Toulouse tel que Aude Miard ! Si vous êtes ailleurs en France, vous pouvez prendre rdv en ligne ou trouver votre comportementaliste idéal sur Google.

A lire aussi :   Huile de CBD pour chiens : les bonnes choses à savoir

Protégez votre maison contre les chiots

Même si vous faites de votre mieux, il est pratiquement impossible d’assurer une surveillance constante de votre chiot énergique et curieux. Il est donc important de sécuriser votre maison avant son retour. Fixez les cordons électriques et mettez les plantes ou les substances potentiellement toxiques, comme les produits de nettoyage et les insecticides, hors de portée. Il est bon de se déplacer à quatre pattes dans votre maison pour avoir une vue d’ensemble de l’environnement du chiot. Retirez tout ce qu’il pourrait être tenté de mâcher ou d’avaler, et fermez les bouches d’aération, les portes pour animaux ou toute autre ouverture qui pourrait lui permettre de se perdre ou de se coincer. Non seulement cela contribuera à sa sécurité, mais cela atténuera également votre anxiété à l’idée que votre nouveau chiot soit perdu.

Vous devez être prêt à commencer l’apprentissage de la propreté de votre chiot dès que vous le ramenez à la maison. Si vous prévoyez de le dresser en cage, préparez la cage. Rendez-la confortable en la recouvrant de couvertures ou d’un lit pour chien, mais veillez à ce qu’elle soit suffisamment grande pour qu’il puisse se tenir debout, se retourner et s’allonger. Introduisez-le lentement dans la cage en laissant la porte ouverte et en le laissant l’explorer seul. Vous pouvez l’inciter à y entrer en y jetant un jouet ou quelques morceaux de nourriture. Plus il sera à l’aise dans la cage, plus l’apprentissage sera facile pour vous deux.

Si vous renoncez à une cage, préparez un petit espace, comme une salle d’eau ou un coin de la cuisine ou de la buanderie, où il pourra être confiné et tenu à l’écart des autres animaux domestiques et des jeunes enfants. N’oubliez pas de prévoir des coussins d’apprentissage pour les chiots afin de prévenir les accidents, ainsi qu’un lit pour chien, des gamelles pour l’eau et la nourriture et un ou deux jouets.

Cet endroit lui servira de base, d’espace sûr à partir duquel il pourra se familiariser progressivement avec les autres membres de votre foyer et de lieu de retraite lorsqu’il sera dépassé ou aura besoin d’un moment de répit.

Combattre le gardiennage des ressources

Les chiots peuvent devenir territoriaux par rapport à leurs bols de nourriture, leurs jouets ou leurs personnes préférées. En travaillant avec votre chiot pour éliminer les comportements de protection des ressources, même légers, vous protégerez tout le monde, y compris votre chiot.

A lire aussi :   Quelle race de chien est calme et obéissante ?

Lorsque votre chiot est petit, entraînez-le à vous associer, vous et les autres membres de la famille, à de bonnes choses lorsque vous vous approchez de l’objet protégé.

Pour ce faire, il suffit généralement de lui donner des friandises lorsque vous vous approchez. Veillez toujours à ce que les enfants fassent preuve de prudence lorsqu’ils s’approchent de la nourriture ou du jouet préféré de votre chiot.

Donnez du temps à votre chiot

Les chiots ne doivent pas être sevrés de leur mère et de leurs compagnons de portée avant l’âge de huit semaines.

Au cours de ces premières semaines, votre chiot a besoin de la nourriture, de l’amour et de l’affection de sa mère. Il sera occupé à apprendre à jouer et à acquérir des compétences sociales auprès de ses frères et sœurs. Les membres de la portée s’apprennent mutuellement à ne pas mordre ou à ne pas se battre trop violemment, ainsi qu’à tolérer la frustration.

C’est également à cette époque que votre chiot s’habitue à différentes personnes et apprend la domination de la meute. Ces leçons se poursuivront dans votre foyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *