26 octobre 2020 par dans Assurances, mutuelles et courtiers - 132 Lectures

Prêt entre particuliers : quatre informations utiles à avoir !

Le financement d’un projet urgent nécessite, dans la plupart des cas, le recours à un crédit bancaire. Pour être obtenu, ce dernier demande l’exécution d’une panoplie de démarches fastidieuses qui prennent énormément de temps. De plus, les taux d’intérêt trop élevés réclamés sont souvent de nature à décourager. Par rapport à cette situation, nombreuses sont les personnes qui s’adonnent désormais à un autre mode de crédit, il s’agit du prêt entre particuliers. Pratiquée depuis quelques années, cette alternative au crédit bancaire est de plus en plus plébiscitée, surtout grâce à internet. Si vous avez besoin d’un crédit urgent, cette option peut être une solution intéressante. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour faire un prêt entre particuliers.

Prêt entre particuliers : Présentation

Le prêt entre particuliers est un nouveau type de crédit qui est réalisé entre deux personnes physiques sans l’intervention d’un établissement de crédit ou d’une institution bancaire. Il se base entièrement sur la confiance mutuelle entre les parties. Encore nommé crédit communautaire ou prêt P2P (peer to peer lending), ce type de prêt jouit d’un succès fulgurant en raison de ses multiples avantages. Dans le secteur des finances, il représente une alternative crédible par rapport au crédit bancaire.

Prêt entre particuliers : comment procéder ?

Comme mentionné plus haut, la réalisation d’un prêt entre particuliers se fait directement entre les deux parties. Cependant, afin d’éviter les arnaques, bon nombre de particuliers ont recours à des plateformes dédiées. Ces sites permettent, en effet, de mettre en relation des particuliers sérieux qui désirent emprunter ou prêter de l’argent. De plus, ils assistent les particuliers en leur apportant des informations concrètes sur le processus et en leur donnant de précieux conseils. En raison de la multitude de plateformes présentes sur internet, il peut s’avérer difficile de faire un choix. Pour cela, il est recommandé de rechercher le site de prêt entre particulier sur https://www.123pretentreparticulier.org/ qui est un comparateur de crédit en ligne gratuit.

prêt aux particuliers

Prêt entre particuliers : quels sont les avantages ?

Le prêt entre particuliers présente une panoplie d’avantages, aussi bien pour l’emprunteur que pour le prêteur.

L’emprunteur

Le prêt entre particuliers permet à l’emprunteur d’obtenir de la liquidité dans les plus brefs délais afin de financer un projet urgent. Dans la plupart des cas, il n’a aucun taux d’intérêt à payer. Cependant, si le prêteur exige le paiement d’un taux d’intérêt, celui-ci ne dépassera pas le taux d’usure. De plus, pour obtenir ce type de crédit, le bénéficiaire ne fournit aucun document spécifique si le montant du prêt n’excède pas 760 euros. Même dans le cas où le crédit dépasse ce montant, il n’aura que les frais de dossiers à payer, ce qui lui permet de réaliser des économies. Par ailleurs, les modalités de remboursement et les fréquences sont librement fixées par les parties.

Le prêteur

Le prêt entre particuliers permet au prêteur de profiter d’une plus-value importante puisqu’il peut exiger le paiement d’un taux d’intérêt à l’emprunteur. Ainsi, plutôt que de laisser son argent oisif dans un compte à la banque, celui-ci le fait fructifier. De plus, ce type d’investissement est assez sécurisé. En effet, le fait de passer par l’intermédiaire d’un site de mise en relation des particuliers permet au prêteur d’être couvert par une garantie en cas de non-paiement de la part de l’emprunteur.

Prêt entre particuliers : quelles sont les règles à respecter

Le prêt entre particuliers est soumis à quelques réglementations spécifiques. Ceux-ci ont entre autres rapport à :

  • la déclaration à l’administration fiscale : lorsque le prêt excède 760 euros, il doit être obligatoirement déclaré sous peine d’une amende fiscale ;
  • la preuve de la dette : si le montant du crédit excède 1500 euros, il est obligatoire que les parties le stipulent par écrit. Ce dernier peut être sous la forme d’une reconnaissance de dette ou d’un contrat de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *