devenir soigneur animalier en parc zoologique

12 août 2019 par dans Métiers et formations du secteur - 328 Lectures

Comment devenir soigneur animalier en parc zoologique

Êtes-vous passionné par les animaux ? Probablement sinon vous ne seriez pas en train de surfer sur Animagora. Mais avez-vous déjà pensé consacrer votre vie à veiller sur eux ? Très probablement et peut-être que c’est votre cas. Mais avez-vous songé à devenir soigneur animalier en parc zoologique ? Si vous répondez (encore) par l’affirmation cet article devrait retenir votre attention !

Êtes-vous prêt à devenir soigneur animalier ?

Régulièrement, des émissions et des reportages télévisés présentent le monde des parcs zoologiques et la place qu’occupent les soigneurs animaliers. Et une émission comme une “saison au zoo” rassemble devant les écrans des milliers de fidèles téléspectateurs.

C’est une excellente nouvelle pour les parcs animaliers qui se présentent sous un nouveau jour. Car oui les parcs zoologiques sont en perpétuelle évolution et s’investissent beaucoup à la conservation de nombreuses espèces menacées d’extinction. Il est aussi mérité de présenter le métier de soigneur animalier et l’importance du travail qu’effectuent ces femmes et ces hommes.

Souhaitez-vous en apprendre un peu plus sur le métier de soigneur animalier et les parcours que l’on peut emprunter pour travailler dans un parc zoologique ? Si vous désirez vraiment devenir soigneur animalier et que vous êtes prêt, nous le sommes aussi. Allons-y !

Fiche métier Soigneur en parc animalier
Le soigneur animalier doit apporter les conditions nécessaires au bien-être des animaux (alimentation, propreté et conditions optimales de températures). Ici une mère ouistiti avec son jeune.

En quoi consiste le métier de soigneur animalier ?

Le soigneur animalier applique les protocoles et les procédures mis en place par le responsable animalier ou de directeur de l’établissement. C’est un métier rythmé par une grande régularité et où l’approximation n’a pas sa place. Il assure donc la préparation et la distribution des rations aux animaux dont les besoins sont très divers d’une espèce à une autre. Mais c’est surtout l’entretien et le nettoyage des installations qui occupent la plus grande part de sa journée. C’est un travail physique et routinier qui se fait tous les jours de l’année. Aussi bien en semaine que durant le week-end.

Cette routine ne doit pas pour autant faire obstacle à un sens exercé de l’observation. Le soigneur animalier passe la plus grande partie de son temps à travailler avec les animaux et c’est souvent lui qui remarque des comportements anormaux chez ses protégés. Il alerte alors le vétérinaire ou le responsable animalier pour que la situation soit évaluée. Ce sens de l’observation s’acquière avec l’expérience, mais demande aussi de l’empathie et de l’intérêt pour son travail.

Lorsqu’un animal est malade le soigneur animalier sera souvent sollicité pour aider à sa capture ou pour procéder à des soins. Mais ces manipulations doivent se faire avec prudence. L’animal ne doit pas être stressé outre-mesure. Et aucun membre du personnel ne doit être blessé. La sécurité occupe une place centrale dans le fonctionnement des parcs zoologiques. Car la moindre erreur peut avoir des répercussions tragiques. Travailler auprès de grands singes, des grands herbivores ou des fauves présente des risques importants. Et des accidents ont malheureusement lieu et concernent parfois des soigneurs animaliers expérimentés. 

Le soin des animaux, un métier en constante évolution

La réglementation européenne a attribué trois grandes missions aux parcs zoologiques. En plus de garantir le bien-être animal, ils oeuvrent dorénavant à la protection des espèces animales en voie de disparition, par la mise en place de programmes d’élevage. Ils contribuent à faire progresser les connaissances scientifiques et à les diffuser. Enfin ils ont une mission éducative auprès de leurs visiteurs. 

Le métier de soigneur animalier est impacté par les évolutions que connaissent les parcs zoologiques. Ainsi en plus de s’occuper des animaux, les soigneurs animaliers sont de plus en plus nombreux à assurer des activités pédagogiques auprès des visiteurs. Ils animent les nourrissages commentés et guident les groupes scolaires. Ils sont à l’écoute des questions des visiteurs et les informent sur les actions mises en place par leur établissement. 

C’est donc un métier qui demande de nombreuses compétences. Car aimer les animaux est primordial, mais ce n’est ce n’est pas suffisant. 

formation animalier en parc zoologique
Le travail d’un soigneur consiste principalement à préparer plusieurs fois par jour les rations alimentaires des animaux et à nettoyer leurs espaces de vie, enclos et abris.

Peut-on devenir soigneur pour animaux sans diplôme ? 

Les premières écoles de soigneur animalier sont apparues aux Etats-Unis dans les années 1970 et en France durant les années 1990. Mais avant cela le métier de soigneur animalier s’apprenait avec l’expérience. 

Alors, oui il est toujours possible de se former “sur le tas”. Et de nombreux soigneurs animaliers actuellement en poste n’ont pas suivi une formation spécialisée. S’il est possible de devenir soigneur animalier sans aucun diplôme, il est toujours important d’avoir les qualités requises. Il faut savoir travailler en équipe, accepter des consignes données par le responsable animalier, avoir une bonne condition physique et être disponible pour travailler de nombreux week-ends et jours fériés. De toute façon, ces qualités ne s’apprennent pas à l’école.

Quelles études pour devenir soigneur animalier ?

Les directeurs et responsables des parcs zoologiques font de plus en plus souvent appel à des personnes issues d’école de soigneur animalier. Ils recherchent chez ces profils une opérationnalité plus rapide et une adaptabilité garantie. Toutefois, les différentes formations de soigneur animalier ne sont pas vues de la même façon par les professionnelles.

Les directeurs d’établissement que nous avons interrogé s’accordent pour placer trois écoles sur le haut du podium. (Source : https://www.blog.formationsoigneuranimalier.fr/lavis-de-31-directeurs-de-parc-zoologique-sur-les-formations-de-soigneur-animalier/ )

Il s’agit des formations dispensées par les écoles les plus anciennes : la MFR de Carquefou, le CFPPA du Loir-et-Cher et le CFAA du Lot. Mais les nouvelles formations ne laissent pas toujours indifférents. C’est par exemple le cas de Siane Formation qui est perçue comme une formation prometteuse !

En règle générale, les formations en présentiel sont préférées aux formations qui se font par correspondance. Mais ces dernières peuvent tout aussi bien déboucher sur un emploi de soigneur animalier. La motivation de l’apprenti soigneur fera toujours la différence quelle que soit son école.

formation et salaire soigneur d'animaux
Les parcs zoologiques gardent une grande diversité d’animaux. Et les amener à reproduire demande des connaissances pointues et de l’expérience.

Formations reconnues par l’état et cursus certifiants

En 2019, sur plus de dix formations de soigneur animalier seulement deux délivrent un titre professionnel. Les autres formations sont “simplement” certifiantes. C’est-à-dire qu’elles ne délivrent ni un diplôme ni un titre reconnu par l’état, mais un certificat non officiel.

Bien entendu, il y a un avantage à s’orienter vers une formation reconnue par l’état. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’une formation certifiante ne soit qu’aucune valeur. Certaines écoles non reconnues ont très bonne réputation au sein du milieu professionnel. 

Comment se préparer à intégrer une école de soigneur animalier ?

Les écoles de soigneur animalier sont toutes très demandées ! Chaque année, des centaines de candidats se présentent aux concours d’entrée. Mais les écoles ne retiennent que peu de candidats. En fonction de leur capacité ce nombre oscille entre 8 à 20 personnes. La compétition est donc très rude. Et deux critères confortent les choix des jurys : 

  1. Le candidat doit avoir une expérience significative du travail en parc zoologique. On lui demande au minimum trois semaines de stages. Mais dans les faits de nombreux candidats se présentent avec des cumuls de stages souvent supérieurs à trois mois. 
  2. Le candidat doit aussi avoir une bonne culture professionnelle et connaître le fonctionnement des parcs zoologiques. 

Les écoles intègrent les candidats les plus déterminés ! Un test et un entretien individuel devant un jury sont prévus pour départager les préposés. 

Donc, si vous souhaitez entrer dans l’une de ces écoles, vous aurez à préparer votre concours d’entrée, plusieurs mois à l’avance. Faites des stages et informez vous bien au sujet du métier de soigneur animalier. Enfin, n’hésitez pas à postuler à plusieurs écoles afin d’augmenter vos chances d’être retenu quelque part !

Comment réaliser un stage en parc animalier ?

Êtes-vous encore scolarisé ? Si c’est votre cas, votre établissement scolaire (lycée ou université) peut sans doute vous permettre de réaliser vos stages en parcs zoologiques sous couvert d’une convention de stage. Ce document vous sera toujours demandé par les responsables des parcs zoologiques. Il vous protège et protège l’employeur durant toute la période de stage.

Si vous n’êtes plus scolarisé, il vous reste l’alternative de la PMSMP. La Période de mise en situation en milieu professionnel peut vous permettre de réaliser une immersion de plusieurs semaines et au maximum d’un mois dans un parc zoologique. Dans la pratique c’est souvent deux semaines qui sont accordées par stage. Une PMSMP vous sera délivrée par la Mission Locale ou par Pôle Emploi, selon votre âge. 

Il existe de nombreux parcs zoologiques en France. Effectuez vos stages auprès des structures les plus connues si possible. Ces “grands noms” enrichiront votre CV. Mais il est parfois nécessaire de débuter dans des structures moins connues, car les principaux parcs animaliers sont souvent débordés par les demandes de ce type.

le métier de soigneur pour animaux
Travailler en parc zoologique n’est pas sans risque notamment lorsqu’il s’agit de s’occuper d’animaux comme des grands fauves, des primates ou comme ici des serpents venimeux.

Faites connaissance avec le secteur des parcs animaliers !

Si vous voulez faire la différence durant les concours d’entrée des écoles de soigneur animalier, nous vous conseillons de restituer d’excellentes connaissances. Il faut en premier lieu bien comprendre le rôle des soigneurs animaliers. Mais aussi le fonctionnement des parcs zoologiques. Cette “culture zoo” est très appréciée des jurys et peu de candidat la maîtrisent correctement. Faites la différence sur ce point.

Une formation à distance et par des wébinaires a été créée pour vous préparer en quelques mois à acquérir un socle de connaissances. Elle aborde plusieurs thèmes : nutrition des animaux sauvages, protection des espèces en captivité, santé animale, pédagogie et éthique. 

Cette formation est animée par des experts travaillant au sein de parcs zoologiques : soigneurs animaliers, responsables animaliers ou vétérinaires. Pour en apprendre davantage sur ce cursus entièrement à distance, consultez le site de Préparation soigneur animalier (www.formationsoigneuranimalier.fr). 

Sources d’information complémentaire sur le secteur du soins des animaux

Pour en apprendre davantage sur le métier de soigneur animalier, consultez notre article faisant un focus sur cette profession.

Si vous êtes à la recherche de structures pour effectuer vos stages, consultez le site de l’Association française des parcs zoologiques. Vous y trouverez les adresses et coordonnées des parcs membres de cette association professionnelle. 

Enfin, le site de l’Association francophone des soigneurs animaliers est une source importante d’informations si vous désirez devenir soigneur animalier en parc zoologique .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *